Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Le DVD d’hier soir : Détention

Détention Detention se voudrait être le film culte d’une génération, recyclant avec cynisme et décalage tous les clichés du cinéma de genre actuel. C’est pas vraiment une réussite, mais on rigole bien.
Détention Titre Original: Detention
Réalisation: Joseph Kahn
Scenario: Joseph Kahn, Mark Palermo
Casting: Shanley Caswell, Josh Hutcherson, Aaron David Johnson, Dane Cook…
Musique: Brain & Melissa
Distributeur: SPHE

Synopsis:
Alors que la suite d’un toture porn pour teenager s’apprête à sortir, un tueur déguisé comme le méchant du film, sévit dans un lycée, tuant l’étudiante la plus populaire. Sa victime suivante est Riley, une ado suicidaire et mal dans sa peau qui en pince pour un certain Clapton, qui lui-même en pince pour Ione, la chef de cheerleaders. Le tueur rate Riley et quand elle va porter plainte à la police, son manque de popularité la décrédibilise et la met en tête dans la liste des suspects. Ajoutez à cela une histoire de mascotte électromagnétique, de voyage dans le temps, de mutation génétique, d’échange de personnalité et pleine d’autre trucs… et … et vous êtes paumé.

Le film :
Quand le réalisateur de Torque se dit qu’il va faire le film le plus culte des films cultes et qu’il va, pour se faire, écrire un scénario reprenant la logique de Scream, mais en y mélangeant toutes les références et tous les genres existant, en menant de front une bonne dizaine d’intrigues, de faire le tout avec un ton beaucoup trop ouvertement parodique pour être honnête et un style visuel ultra chargé, et, cerise sur l’Oreo, avec comme « célébrité » Dane Cook, on se doute que l’entreprise est foutue d’avance. Le problème de ce film est avant tout qu’il essaie à tout prix d’être cultes, s’auto-parodiant en permanence et ne prenant au sérieux aucun de ses personnages. Lourd de bout en bout, confus et presque impossible à suivre, se permettant de critiquer Hellboy II (WTF, le réalisateur de Torque se permet de critiquer quoi que ce soit) et rendant impossible toute implication dans le film. Pourtant, le film fourmille de bonnes idées et aurait pu faire l’objet une série teenage très cool si ce film, uniquement ce film, avait été décomposé en une quinzaine d’épisode de 20 minutes fluides et léger. Ne comprenez pas par là que le film est dense, il est simplement surchargé.
Léger et souvent drôle dans sa capacité à créer un univers parallèle absurde et ridicule, le film finit malheureusement par ennuyer par sa totale incapacité à tenir son histoire. Du grand n’importe quoi qui s’oppose à toutes les règles du cinéma actuel, mais de la mauvaise manière. Pour ceux qui veulent voir comme faire cela bien, je vous conseille plutôt de vous refaire un bon vieux Scott Pilgrim.

Détention

La bande annonce :


Detention Trailer par pifff


posted by valmens in La DVDthèque and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam