Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Le DVD d’hier soir : Butterfly Café

Butterfly Café Que se passe-t-il si on mélange tous les genres qui existent et qu’on les compresse dans une bluette naïve sans rôle principal ? Butterfly café tente de nous donner une réponse.
Butterfly Café Titre Original: Café
Réalisation: Marc Erlbaum
Scenario: Marc Erlbaum
Casting: Jennifer Love Hewitt, Daniel Eric Gold, Madeline Carroll, Richard Short, Hubbel Palmer…
Musique: Christopher Brady
Distributeur: FIP

Synopsis:
Au cœur de Philadelphie, le Butterfly Café est un petit coin de paradis où les gens se croisent et se mélangent indépendamment de leur passé et origines sociales. Entre un écrivain qui trouve son inspiration dans ce meltingpot, l’histoire d’amour naissante entre les deux serveurs et les habitudes d’un malfrat qui passe ses journées à la table du fond, un client qui passe ses journée sur son ordinateur à surfer sur le web est contacté par une étrange jeune fille qui se dit la créatrice de ce monde.

Le film :
Butterfly Café n’est pas un film très réussi mais il a le mérite d’essayer. L’histoire est surprenante, la morale bancale et les personnages multiples. Malheureusement, ce film souffre de sa volonté de trop bien faire et de son manque de créativité (la structure est originale, mais l’histoire est débordante de clichés). Si le scénario explore des pistes surprenantes dans ce qui a l’apparence global d’une simple bluette chorale, il manque malheureusement de consistance et ressemble au condensé d’un recueil de nouvel ayant pour seul point commun le lieu (le Butterfly café). A partir de là les genres se mélangent (drame, comédie romantique, polar, science fiction, …) et les personnages secondaires se multiplient sans qu’aucun personnage principal n’apparaisse. L’esthétique du film, quoi que soignée, n’aide pas non plus à lui fournir une identité puisque le mélange des genre rend étrange ces couleurs vives et rassurantes (très téléfilm) qui n’ont souvent rien à faire avec l’histoire et l’ambiance des scènes. Le tout manque également un peu de rythme mais livre quelques images surprenantes.
Loin d’être parfait, ce Butterfly Café surprend par sa capacité à tenter de livrer quelque chose d’original, malheureusement, il n’a pas la consistance de ses ambitions.

Butterfly Café

La bande annonce :


posted by valmens in La DVDthèque and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam