Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Mission Impossible Fallout : la critique

Mission Impossible : Fallout Avec des scènes d’actions aussi intenses que spectaculaires, un scénario divertissant et une réalisation d’une rare élégance, ce 6ème opus des aventures de Ethan Hunt confirme tout le bien qu’on pense de la série.
Mission Impossible : Fallout Note:3/4
Titre original: Mission Impossible : Fallout
Réalisation: Christopher McQuarrie
Scenario: Christopher McQuarrie
Casting: Tom Cruise, Rebecca Ferguson, Henry Cavill, Simon Pegg, Ving Rhames, Sean Harris, Vanessa Kirby…
Sortie: 1 Août 2018
Musique: Lorne Bafle
Vu le 3 Août 2018 à 20h00 à l’UGC Ciné Cité Confluence

Synopsis:
Une nouvelle menace terroriste menace le monde : un ensemble d’attaques extrêmement meurtrières de tous les principaux lieux saints des grandes religions à l’aide de bombes nucléaires portatives. Ethan Hunt et son équipe ont pour mission de s’opposer à cela en interceptant ces bombes avant qu’elles ne tombent entre les mains de cet organisme terroriste composé d’anciens agents secrets et menée par Solomon Lane et le mystérieux John Lark…
Critique :
Mission Impossible : Fallout est probablement ce qui se fait de mieux aujourd’hui en terme de divertissement d’action grand public, ni plus ni moins. Cela ne fait pas de ce film un chef d’oeuvre inoubliable, loin de là, mais c’est un film intemporel, divertissant et d’une grande élégance en terme de mise en scène qui rappelle qu’il n’y a pas que les films de super héros qui peuvent nous faire vibrer dans les salles obscures. Premier gros point fort du film, avec conserver Christopher McQuarrie à la réalisation. Si le réalisateur avait laissé quelques fans sur leur faim avec le film précédent, il profite de ce deuxième film pour trouver un meilleur équilibre entre ses propres points forts (une réalisation élégante, une photographie impeccable et un scénario ancré dans le réel et le présent tout en empruntant narrativement et visuellement aux grands classiques) et les points forts de la série de films Mission Impossible telle qu’elle a été repensée par JJ Abrams en 2006 (un retour vers le travail en équipe, des décors variés, un rythme infernal et une intrigue en plusieurs temps comme des épisodes de la série). Le résultat est un film soigné et maitrisé, qui n’essaie jamais d’être plus que ce qu’il n’est, mais qui le fait avec tellement de conviction qu’on ne peut que se laisser prendre au jeu. D’un point de vue thématique, le film continue à explorer le même univers que le précédent avec un ennemi principal commun (une première pour la série) et le retour de Rebecca Ferguson dans le rôle de Ilsa Faust, ce qui permet de gagner en densité, même si le spectateur a eu largement le temps d’oublier l’intrigue et les personnages du film précédent. Cela pourrait être un défaut, mais le scénario est suffisamment habile pour que l’intrigue l’en pâtisse pas. Sorte de pied de nez au dernier James Bond, qui échouait à faire tout ce qui film réussit, Mission Impossible : Fallout reste avant tout un divertissement d’action qui vaut pour ses nombreuses scènes d’actions, avec une variation volontaire et évolutive de l’ampleur de la scène, pour éviter toute forme de redondance. On ressent que l’essentiel de ces scènes ont été réalisées à l’ancienne, avec les acteurs impliqués, marque de fabrique de Tom Cruise qui a réussi à transformer sa carrière d’acteur en sport extrême de riche.

Mission Impossible : Fallout

Chistopher McQuarrie est avant tout un excellent scénariste (Usual Suspect, Edge of tomorrow, Jack Reacher…), ce n’est donc pas une surprise de retrouver une trame narrative très efficace et un développement des personnages intéressant dans ce film, même si ce n’est bien entendu pas l’attrait principal. En commençant avec une longue exposition un peu lourde on pouvait craindre un film d’action un peu prétentieux, mais ce n’est qu’une façon habile de pouvoir par la suite développer rapidement les rapports entre les personnages et les retournements de situations sans pour autant perdre le spectateur. Le scénario est avant tout là pour lier les scènes d’action entre elles, cela peut paraître réducteur, mais c’est la force du film, puisque ces scènes s’enchainent sans qu’on est jamais l’impression qu’elles soient forcées ou répétitives. Niveau casting, Tom Cruise ne déçoit pas : c’est un héros d’action parfait qui est aussi bien crédible en train de se battre à main nu face à un professionnel des arts martiaux ou de piloter une moto à pleine vitesse à contre sens sur la place de l’étoile que dans les scènes d’intrigue où il met en place les plans les plus complexes en quelques secondes. A ce stade, difficile de dire si c’est un bon acteur, un bon cascadeur ou tout simplement un excellent Ethan Hunt, mais cela fonctionne de mieux en mieux au point qu’il est devenu impossible d’imaginer la franchise sans lui. Niveau seconds rôles, on est toujours aussi bien servi avec des acteurs récurrents impeccables (Simon Pegg en tête qui s’implique de plus en plus dans ces films), un Henry Cavill impressionnant en agent secret violent et imprévisible qui sert de contre poids à Tom Cruise et qui s’offre l’une des plus scènes d’action les plus brutes de la série (dans les toilettes). Enfin, il est important de s’arrêter sur le casting féminin de la série qui est à la fois intéressant et problématique. Intéressant parce que c’est un des rares films d’action à présenter plusieurs personnages féminins majeur (4 au total, ce qui est objectivement peu, mais malheureusement beaucoup pour ce genre) sans qu’aucune d’entre elles ne soit une damsel in distress. Qu’il s’agisse de l’impeccable Rebecca Ferguson qui reprend avec brio son rôle du précédent film, une véritable héroïne d’action, Angela Bassett impeccable en personnage d’autorité ou encore Vanessa Kirby (qui volait la vedette dans The Crown en soeur de la reine) qui incarne à la perfection une femme fatales modernisée, tous les personnages féminins sont écrits avec justesse et parfaitement interprétés. Le problème est que chacun de ses personnage sféminins est isolé dans le film et n’intervient que ponctuellement (malgré une efficacité démontrée) et qu’elles n’ont jamais d’interaction entre elles, comme pour montrer maladroitement que ce film reste un Boys club.

Mission Impossible : Fallout

Mis à part quelques petites incohérences scénaristiques et le fait que Tom Cruise semble un peu trop indestructible dans le film, c’est un film d’action d’une très grande efficacité. La réalisation est soignée et personnelle, ce qui évite à Mission Impossible Fallout de ressembler à un produit générique, les scènes d’actions sont originales et lisibles, et les 2h30 du film s’enchainent parfaitement, jusqu’à un final impeccable qui n’est pas sans rappeler le Mission Impossible : Ghost Protocol de Brad Bird, qui reste aujourd’hui encore le sommet de la saga. Christopher McQuarrie nous démontre une fois de plus que la base d’un bon film d’action, ce sont des personnages bien travaillés, en particulier les personnages secondaires et les antagonistes. Ici chaque personnage semble venir avec un réel passé, une part d’ombre et un point de vu personnel sur la situation (souvent différent de celui du personnage principal, sans pour autant être opposé). Cela donne une réelle richesse au film, et rend chaque scène plus dense et réaliste (dans la limite du réalisme que la série autorise).

Mission Impossible : Fallout est un des meilleurs films d’action de l’année, un enchainement bien mené de scènes de bravoures qui évite la surenchère d’effets spéciaux. Un divertissement cinématographique équilibré et efficace, qui parvient même à mêler quelques touches de légèreté à une intrigue globalement très sérieuse.

Les plus:
Toutes les scènes d’actions sont prenantes et efficaces
Un casting globalement irréprochable
Une réalisation d’une grande élégance
Les moins:
Une certaine prévisibilité du scénario


posted by valmens in Les Critiques and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam