Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Man of Steel : la critique

Man of Steel On était impatient de voir Snyder reproduire l’exploit de Watchmen avec l’un des héros les plus iconiques des comics, malheureusement, c’est un échec sur tous les tableaux.
Man of Steel Note:1/4
Titre original: Man of Steel
Réalisation: Zack Snyder
Scenario: David S. Goyer, Christopher Nolan
Casting: Henry Cavill, Amy Adams, Kevin Costner, Russell Crow, Michael Shannon, Diane lane, Christopher Meloni, Laurence Fishburne…
Musique originale : Hans Zimmer
Sortie: 19 Juin 2013
Vu le 20 Juin 2012 à l’UGC Montparnasse en 3D

Synopsis:
Ravagée par la sur exploitation de ses ressources naturelles, la planète Krypton est sur le point de disparaître avec tous ses habitants. Voulant épargner cela à son fils et lui donner un chance de reconstruire leur civilisation ailleurs, Jar El envoie son fils nouveau né sur terre où il sera élevé dans la bonne fois catholique du Kansas profond.
Critique :
Superman est un héros difficile à cerner, surtout pour le public européen peu familier avec ses bandes dessiner. Aussi Fascinant qu’inintéressant (car trop parfait), il est difficile de donner à Kal El une personnalité intéressante et attachante. C’est souvent en le fragilisant émotionnellement que les différentes adaptations parviennent à en faire un héros intéressant et humain, malgré ses origines, que ce soit par son historie d’amour(Superman, Superman Returns), ses obligation professionnelles (Lois et Clark) ou sa vie d’adolescent (Smallville), toutes les adaptations ont jusque là trouvé un angle d’attaque humanisant. Viennent alors Zack Snyder et Christopher Nolan qui décident de prendre ce principe à contre pied et de déshumaniser le personnage via un évènement traumatisant. Si la tentative est honorable et avait fonctionné avec Batman, ce n’est pas la cas ici. Nous avons donc ici à faire à un Superman sans personnalité, sans humanité et sans intérêt. Christopher nous ressort comme à chaque fois la même artillerie (la deuil, la reflexion sur la justice et vengeance, rôle du héros…) alors que Snyder décide d’oublier tout ce qu’il avait fait sur le merveilleux Watchmen (encore à ce jour l’une des toutes meilleurs adaptation de Comic Book) pour nous livrer un mélange un peu douteux de nombreux œuvres (Batman, Matrix Reloaded, Dragon Ball Z…) sans jamais essayer de donner à son film de la personnalité. Le résultat est un film de super héros passablement ennuyeux, centré sur trop peu de personnages (et qui ne sont absolument pas développés) avec une intrigue qui se contente de reprendre ce qui se faire dans le genre (on retrouve beaucoup du premier Star Trek de JJ Abramas, sans les éléments qui le rendait fun) sans jamais avoir l’impression de voir quelque chose de nouveau ou de digne d’intérêt. De plus le film s’entête à faire des parallèle avec la vie de Jésus, voulant faire de Superman une figure Christique, alors que la mythologie d’origine l’établit clairement comme une sorte de Moïse, ce qui rend le film maladroit dans son ensemble.
Man of Steel

S’opposant volontairement aux productions Marvel qui assument totalement leurs aspect fun et immatures, cette nouvelle adaptation de DC Comics est incroyablement sérieuse, frôlant parfois le ridicule, avec une narration qui fait parfois penser à du mauvais Terrance Malick, la grâce en moins, des personnages définis par leur seuls noms (heureusement que tout le monde les connais, sinon, le film n’en serait que plus raté) et une histoire tellement bateau qu’elle aurait facilement pu faire figure d’épisode de remplissage dans une série télé. Quel dommage quand au pense au potentiel du film, qui reprend Clark Kent à la découverte de ses pouvoir jusqu’à son affirmation en tant que super héros. Si tout n’est pas à jeter, notamment quelques belles scènes de combats, on se demande comme un film aussi creux, premier degré et inintéressant peut avoir l’ambition de concurrencer Marvel (même dans ses plus mous opus) ou même de succéder à la trilogie Batman. Côté Casting, l’acteur principal Henry Cavill est un bon choix, mais il est tellement mal dirigé qu’on a du mal à s’attacher à lui ou au personnage, alors que les seconds rôles sont la plupart sur temps sans intérêt, entre une Amy Adamas qui ne sert un rien, un Michael Shannon qui en fait beaucoup trop et un Russel Crow qui a visiblement décidé de saboter le film (ce qui n’était vraiment pas nécessaire). Quant à la musique, on a droit à un Hans Zimmer qui n’en finit pas de s’auto caricaturer.

Man of Steel

Que l’on aime ou pas Zack Snyder, le visionnage de ce film ne fait aucun doute : il n’avait aucune liberté de création dessus. Nulle part on ne retrouve son sens de l’image, du rythme, sa narration directe ni même le plaisir de jeu qui transpirait de chacun de ses acteurs jusque là. Encore un film de super héros qui n’a pas compris que divertissement intelligent ne voulait pas forcément dire ennuyeux, du coup on a droit au block buster le plus chiant du moment. Un film fade et impersonnel qui devait faire office de lancement à la ligue des justicier mais qui, on l’espère, mettra fin aux adaptations de ce genre.
Man of Steel n’est qu’un nouvel avatar des Batman de Nolan, la substance en moins. Du coup, on s’ennuie ferme et on oublie aussitôt sorti de la salle.
Les plus:
Quelques belles scènes d’action
Les moins:
Une casting globalement mou et fade
Un scénario prétentieux, creux et cousu de fils bancs
Une réalisation sans personnalité, qui se contente de reproduire quelques « trucs » à la mode


posted by valmens in Les Critiques and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam