Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Jack le chasseur de Géants : la critique

Jack le chasseur de géants Une comédie d’aventure familiale réussie avec un tout petit grain de folie qui la rend réellement appréciable à défaut d’être exceptionnelle.
Jack le chasseur de géants Note:2.5/4
Titre original: Jack the Giant Slayer
Réalisation: Bryan Singer
Scenario: Darren Lemke, Christopher McQuarrie, Dan Studney
Casting: Nicholas Hoult, Eleanor Tomlinson, Ewan McGregor, Stanley Tucci, Ian McShane, Ewen Bremner…
Musique originale : John Ottman
Sortie: 27 Mars 2013
Vu le 1 Mai 2013 à 19h30 à l’UGC Montparnasse

Synopsis : Jack est un jeune paysan d’une contrée moyenâgeuse un peu rêveur et tête en l’air qui vit dans une contrée bercée par le mythe des géants qui aurait été combattu et maîtrisé par un aïeul du roi grâce à une couronne magique. Alors qu’il va en ville pour vendre un charriot il tombe amoureux de la princesse et, distrait, accepte de vendre son chariot contre des graines…

Critique :
Donner une coup de jeune à un mythe vieux comme le monde sans pour autant le trahir ou l’abîmer n’est pas une tâche très périlleuse d’autant plus quand il s’agit d’un mythe aussi éculé et dénué de bon sens que Jack et les haricot magique. Pourtant, sans en faire un moment de cinéma inoubliable, Bryan Singer s’en sort parfaitement ici en nous livrant une comédie d’aventure familiale enlevée, dynamique et truffée de belles scènes. Loin d’être sans tâches, ce film a principalement la grande qualité d’être visuellement propre avec des scène d’action qui s’enchainent parfaitement et se servent à merveille du sujet, une 3D discrète et une mise en scène qui ne s’attarde jamais sur les détails. Même si on peut reprocher au film de s’inspirer un peu trop du HellBoy 2 de Guillermo Del Torro, les deux films partageant de nombreuses similarité dans le scenario et une scène d’introduction en animation quasi identique, l’ensemble est suffisamment léger et bien ficelé pour ne pas crier au plagiat. On peut également reprocher au film on conclusion un peu précipitée et un manque de développement de certains personnages, on doit aussi lui accorder le crédit de réussir à surprendre et à divertir, ce qui n’était pas le cas de nombreux films d’aventure récents (John Carter en tête).
Jack le chasseur de géants

Avec le parti pris de ne jamais essayer de montrer quoi que ce soit de réaliste, que ce soit dans son scenario, ses décors, ses choix esthétiques ou ses personnages, le film gagne en second degrés et nous emporte volontairement dans une aventure décalée plutôt que d’essayer de la rendre palpable comme c’est souvent le cas aujourd’hui. Même si tout ne fonctionne pas (les géants ont des sales tronches, la chronologie des évènement ne tient souvent pas la route et les prouesse accomplies par les héros sont vraiment surdimensionnées) on s’en sort avec un résultat final très divertissant, en particulier grâce à un casting mal. Si le duo d’acteurs principaux Nicholas Hoult / Eleanor Tomlinson est relativement fade (mais n’est-ce pas là l’apanage de ce type de héros?) les seconds rôles eux dépotent, en particulier Ewan McGregor qui vole la vedette et apporte une touche d’humour et de décalage complètement inespérée dans ce genre de film, le tout avec une classe et une aisance proprement incroyables. Autre bonne surprise au casting, la présence rapide de Ewen Bremner, l’inoubliable Spud de Trainspotting, qui est toujours aussi fou et étrange, ainsi que le cabotin et méconnaissable Stanley Tucci, qui en fait des tonnes à merveille.

Jack le chasseur de géants

Sans jamais réussir à trouver quelque chose de réellement nouveau à montrer ou à raconter, Bryan Singer parvient à insuffler un réel souffle épique dans son film tout en y incluant des nombreuses touches d’humour (assez surprenantes de la part de ce réalisateur habitué au premier degré) qui parviennent donner au film un ton assez unique dans le paysage cinématographique actuel. On regrette que le film soit un peu trop poli sur tous les aspects qui le constitue (son humour, sa violence, ses scènes d’action…) et le manque de consistance de l’univers, mais on passe un bon moment.
Jack le chasseur de géants est un divertissement honnête et efficace qui ne révolutionne rien mais rempli son contrat.
Les plus:
Ewan McGregor au top de sa forme
Un rythme emporté qui ne laisse pas la place au flottement
Les moins:
Un monde des géants trop simplifiés (pas d’autre créatures monstrueuses à y trouver)
Un scenario un peu trop léger


posted by valmens in Les Critiques and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam