Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Comment Tuer Son Boss ? La Critique

Comment Tuer Son Boss Une sympathique comédie légère et drôle au casting exceptionnel qui pèche par son cruel manque d’originalité et sa conclusion en complet décalage avec le reste du métrage.
Comment Tuer Son Boss Note:2/4
Réalisation:Seth Gordon
Scenario: Michael Markowitz, John Francis Daley, Jonathan M. Goldstein
Casting: Jason Bateman, Jason Sudeikis, Charlie Day, Kevin Spacey, Collin Farrel, Jennifer Aniston…
Musique: Christopher Lennertz
Sortie: 17 Août 2011

Synopsis:
Dale, Nick et Kurt sont 3 trentenaires sans histoires qui sont tous persécutés de manières savamment différentes par leur boss respectif. Quand, chacun de leur côté, la goute d’eau qui fait déborder le vase tombe, ils décident de passer à l’action et d’améliorer leur vie et le monde en éliminant leurs boss.
Critique:
Comment tuer son boss ? se positionne clairement comme une comédie post Very Bad Trip en focalisant son histoire sur un groupe de trentenaire normaux qui plongent comiquement dans une situation horrible pour laquelle ils ne sont pas armés, pourtant, malgré leurs nombreuses similarités, les deux films n’ont rien à voire, et c’est probablement pour le mieux, car là où Very Bad Trip ne se fixait volontairement aucune limite visuelle et thématique pour faire de l’humour provoc parfois de bas étages, Comment Tuer Son Boss ? fait dans la comédie somme toute polie et classique qui se rapproche au final plus de Crazy Night avec Tina Fey et Steve Carrel, nous offrant un divertissement honnête mais fade et éphémère. Commençons donc par les points positifs. La plus grande force de ce film est son casting, et il est vrai que sans de telles têtes d’affiches, ce projet serait probablement passé inaperçu. Chaque acteur est terriblement bien choisi et cabotine violemment, en particulier les boss qui vont tous dans l’excès sans pour autant trahir leur personnage. Kevin Spacey, Collin Farrel et Jennifer Aniston sont de loin les acteurs les plus intéressants du film malgré leur maigre présence à l’écran et parviennent à faire de chacune de leurs apparitions un plaisir réel. En face d’eux, on retrouve un trio d’acteurs assez inégaux avec le très bon Jason Bateman (qui reprend ici à merveille son rôle de Arrested Devlopment), le trop cabotin Jason Sudeikis dont le sourire permanent fini par lasser et le volontairement énervant Charlie Day qui hérite malgré lui du rôle le plus ingrat du film (mais qui s’en tire avec les honneurs). Ajoutez à cela quelques bons seconds rôles (Donald Sutherland, John Francis Daley, Jamie Foxx…), quelques bonnes références pop culturelles convenues, des dialogues drôles à défaut d’être surprenant, des mécaniques comiques efficaces à défaut d’être originales et des situation se portant naturellement aux gags bien que cousue de fils blancs et vous obtenez une comédie efficace et discrète. Le rire est bien présent et le ton volontairement léger de l’ensemble permet de ne laisser presque personne sur le bas côté.

Comment Tuer Son Boss

Pourtant, il est difficile de ne pas être frustrer par ce film, tant son postulat de base lui donnait la possibilité d’aller dans des directions originales et percutantes qui restent totalement inexploitées. Avec une telle porte ouvert vers la comédie noire décalée (porte dans laquelle s’était judicieusement précipité Very Bad Thing), on ne peut que se demander comment le film peut finir ainsi, poliment et gentiment, comme si toute sa verve initiales n’était dissipée dans la grosse machine hollywoodienne pour se transformer en gentille comédie presque familiale. Et si l’aspect comique du film reste à peu près égale de bout en bout, ses gags deviennent de plus en plus convenus et inoffensifs pour se conclure de la pire des manière du monde (avec une presque morale et un blanchissement de tout le monde) retirant au métrage toute forme de saveur. Cela passe notamment par la sous-exploitation du génial Collin Farrel (dont le rôle semble avoir été progressivement été coupé au montage pour adoucir le ton du film, en témoigne la scène coupé du générique de fin) qui avait pourtant trouvé ici une plateforme idéale pour exorciser tout l’aspect antipathique de sa personne. Ainsi, la réalisation est sans envergure, le scénario finit par être très convenu (et a du être retravaillé maintes fois à partir d’une base beaucoup plus féroce) et la structure narrative globale finit même par être confuse (le film démarre avec une confrontation des voix off des 3 personnages principaux, ce qui était intéressant, pour se conclure pour l’utilisation unique de celle de Jason Bateman, qui devient artificiellement le personnage principal).

Comment Tuer Son Boss

Une comédie agréable donc mais légèrement décevante si on y vient avec des attentes particulières. Cependant, l’ensemble est réellement drôle (à la différence de certaines comédies actuelles comme BAT ou Very bad Trip 2) où les répliques et les gags, même déjà vus, font le plus souvent mouche et où la dynamique générale entre les acteurs, premiers ou seconds rôles, est suffisamment bien rodée pour estomper les plus gros défauts du film.
Une comédie aussi anecdotique qu’agréable, qui se bouffe plutôt qu’elle ne se savoure. On a beau voir que c’est un produit formaté, ça n’en reste pas moins un petit plaisir gourmand.
Les plus:
Collin Farrel, Kevin Spacey
et Jennifer Aniston délicieusement détestables
Un succession assez tenue et efficace de gags
Les moins:
Le manque total d’originalité et d’envergure de l’entreprise
Une conclusion décevante


posted by valmens in Les Critiques and have Comments (3)

3 Responses to “Comment Tuer Son Boss ? La Critique”

  1. Il faut vraiment que je me mette à Arested Development! Bon, je le télécharge au plus vite, mais sans grandes espérances 🙂

  2. fabinou dit :

    si je suis assez d’accord avec votre analyse, notamment concernant le « trop peu » de Colin Farrell et le choix parfait des boss, je trouve que le plus gros défaut du film (mais ca n’engage que moi) est sa vulgarité, particulièrement présente à la fin du film. c’est trop, c’est inutile, c’est choquant et pas seulement pour les gamins qui pourraient le regarder. cela dit pour les plus vieux et excépté ce malheureux choix, cela reste un tres bon film !

  3. fabinou dit :

    ps : c’est sans doute mieux en VO, mais obligé de le voir en VF, c’était vraiment pas fameux à ce niveau !

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam