Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Top 10 des meilleurs films de 1996

Top 10 des meilleurs films de 1996 Retour sur des bases saines après la confusion de la semaine dernière : voici le top 10 1996 qui devrait mettre tout le monde d’accord.

Encore une belle année que voici, 1996 compte son lot de chef d’œuvre (le top 5 est proprement incroyable). Il est intéressant de voir à quelle vitesse les films deviennent des classiques intemporels qui ne vieilliront plus et se transmettrons quoi qu’il arrive de génération en génération. pas grand chose d’autre à dire si ce n’est qu’une fois de plus, il y a en 1996 une bonne dizaine que je voudrais vraiment voir (et que j’aurai du voir en préparation de ce classement si j’étais sérieux) qui auraient potentiellement pu changer une partie du classement. Enjoy !

10 . Un Air de famille – Cédric Klapisch

Top 10 des meilleurs films de 1996

Pourquoi ? : Parce que la routine Bacri/Jaoui fonctionne toujours à merveille, d’autant plus quand elle servie par la réalisation sobre et efficace d’un Cédric Klapish attentif à la puissance subtile d’un scénario qui se suffit à lui même, le tout délivré par une très belle brochette d’acteurs, pas forcément glamours mais tous parfaits, en particulier Catherine Frot qui profite de ce film pour exploser aux yeux du monde. Le tout est tendre, doux amer, drôle et sincère. Un petit film qui reste dans le cœur longtemps après l’avoir vu.

9 . Dead Man – Jim Jarmusch

Top 10 des meilleurs films de 1996

Pourquoi ? : Parce que Jim Jarmusch fait de ce film une invitation gracieuse dans son univers poétique, absurde et humain. Johnny Depp trouve ici l’un des rôles les plus marquants de sa carrière tandis qu’on se délecte de la BO signée Neil Young et des nombreux acteurs qui viennent ça et là payer leur hommage au cinéma d’antan (John Hurt, Iggy Pop, Robert Mitchum, Gabriel Byrne…). Difficile de ne pas se laisser séduire par l’agonie lente de ce personnage romantique et fragile. L’ensemble se permet d’être à la fois drôle tendre et violent sans jamais être maladroit. Jarmusch signe un film unique en son genre qui se nourrit autant de références cinématographiques que musicales et culturelles. Un must see.

8 . Un héros très discret – Jacques Audiard

Top 10 des meilleurs films de 1996

Pourquoi ? : Parce qu’Audiard, en plus d’écrire un scénario riche, beau, complexe et touchant sur la mythomanie, dirige Matthieu Kassovitz comme personne et signe une fresque historique complètement décalée en suivant l’itinéraire d’un mythomane au cœur de l’une des périodes les plus troubles de l’histoire de France. Parvenant à ne jamais salir réellement son personnage sans pour autant l’épargner, le réalisateur s’amuse à en faire une réflection métaphorique d’une période trouble de notre pays, ce film est aussi et surtout un divertissement intellectuel incroyable qui a très probablement servi de modèle au Arrête moi si tu peux de Steven Spielgerg.

7 . Une nuit en enfer – Robert Rodriguez

Top 10 des meilleurs films de 1996

Pourquoi ? : Parce que ce film, qui pourrait être considéré comme un premier GrindHouse, est la rencontre de deux des réalisateurs les plus géniaux et fusionnels du cinéma ricain : Tarantino et Rodriguez. Ce road movie violent et gratuit qui se termine en festival fantastico-horrifique sans commune mesure est un impressionnant concentré de fun et de n’importe quoi dans lequel Tarantino vient faire l’acteur aux côté de George Clooney dans son premier grand rôle au cinéma et de Harvey Keitel, Danny Trejo et Juliette Lewis. De l’humour gras ambiant à l’absence de limite visuelle en passant par l’aspect violemment bancal de l’histoire et l’accumulation de scènes mythique sur un BO incroyable, tout fait de ce film un OFNI aussi culte que sidérant.

6 . Léon – Luc Besson

Top 10 des meilleurs films de 1996

Pourquoi ? : Parce qu’en plus de révéler Natalie Portman, Luc Besson prouve une fois de plus qu’il est le roi des gentils badass et des histoires tendrement violentes. Pour sa première plongée dans le cinéma américain, Luc Besson signe un de ses meilleurs films avec cette histoire à la fois belle, dure, simple et violente d’une jeune fille qui trouve refuge auprès d’un tueur à gage resté encore un peu un enfant dans sa tête. Jean Reno signe l’une de ses plus belles performances (pas très dur en même temps…) tandis que Gary Oldman est tout simplement mythique dans ce rôle de flic pourri coké jusqu’à la moelle. Un polar merveilleusement écrit, beau et prenant, qui se conclu en apothéose.

Pages Suivante

Pages:

posted by valmens in Les Top and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam