Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Top 10 des meilleurs films de 1992

Top 10 des meilleurs films de 1992 ET voilà l’antépénultième classement des année 90 avec l’année 92. J’avais 6 ans, Alain Delon en avait avait 57, c’était donc il y a 20 ans.

C’est parti pour un classement de plus, avec l’année 1992. De manière évidente, très peu de ces films ont été découvert au cinéma, ce qui me renvoie à mes mercredis après midi où j’écumais avec ma sœur la collection de VHS de mes parents. Enjoy :

10 . La famille Addams – Barry Sonnenfeld

Top 10 des meilleurs films de 1992

Pourquoi ? : Parce que ce premier épisode, quoi que plus timide que sa suite, est une introduction décalée, lugubre et tordante à la famille la plus déjantée de paysage cinématographique américain. Ce film tient presque du miracle. Même si on savait que la formule fonctionnait grâce à la réussite de la version télé de cette saga, le passage au grand écran impressionne par la consistance de ses personnages, la force de son humour et de son décalage et la cohérence de son casting (Anjelica Houston et Raoul Julia sont déments tandis que Christopher Lloyd est méconnaissable en monstre à la fois terrifiant et attendrissant et que Christina Ricci crève l’écran dans ce qui restait à l’époque un second rôle qui prendra nettement plus de place dans la suite). Ce divertissement qui se veut à l’opposé des valeur mièvres et des décors gentillets de ce que nous propose Disney est une réussite totale qui ne vieillit pas du tout avec le temps.

9 . Wayne’s World – Penelope Spheeris

Top 10 des meilleurs films de 1992

Pourquoi ? : Parce que ce bébé du Saturday Night Live, s’il n’a pas la classe et la sophistication des Blues Brothers, redéfinit l’humour pour la décennie à venir. Petit joyaux de comédie rock, Wayne’s World est un bijou d’humour absurde, de références en vrac et de gags aussi ridicules qu’irrésistibles. Si le film est loin d’être dépourvu de défauts (l’histoire ne tient pas debout, le rythme est haché au possible, le concept de documentaire est abandonné et repris au fur et à mesure du film, les scène s’enchainent sans réelles transition), le duo Mike Meyers et Dana Carvey fonctionne tellement bien qu’on excuse toutes ces approximations. Ce film est l’emblème d’une génération dont le cerveau a été ramolli par MTV, autant en bien qu’en mal. Volontairement maladroit et bancal, ce film nous offre un nouveau type de comédie et révèle Mike Meyers au grand public.

8 . La mort vous va si bien – Robert Zemeckis

Top 10 des meilleurs films de 1992

Pourquoi ? : Parce que cette essaie comique sur le thème de Faust est un habile mélange d’humour noir, de gags très visuels à la limite du cartoonesque et de décalage. Robert Zemeckis s’aventure ici en terrain inconnu en faisant une comédie noire et iconoclaste sous les traits d’un film grand public guignolesque. Doté d’une structure narrative morcelée et d’un casting très surprenant (Bruce Willis incroyable en looser sans volonté, Meryl Streep épatante en diva has been vieillissante et Goldie Hawn est irrésistible en femme frustrée autant qu’en bombe manipulatrice). Le plus impressionnant dans cette histoire est encore que le film que nous avons eu le plaisir de savourer n’est qu’un accident, le résultat d’un rapide remontage suite à des projections testes catastrophiques qui ont poussé la production à se débarrasser de pans entiers de l’intrigue pour se concentrer sur les aspects fantastiques et la satire sociale.

7 . Impitoyable – Clint Eastwood

Top 10 des meilleurs films de 1992

Pourquoi ? : Parce que ce western culte signé de la main de la légende elle-même, plus qu’un hommage à un genre mourant, est un retour à la base, une redéfinition complète du genre. Efficace, simple et touchant, ce western est aujourd’hui devenu la référence absolue du genre parce qu’il fait la jonction avec le cinéma moderne, offrant aux nouvelles générations la possibilité d’apprécier toutes la richesse du genre sans commencer par des films parfois complexe d’accès (Il était une fois dans l’ouest a beau être un chef d’œuvre incontestable et un de mes films préférés, il n’est pas pour tout le monde). Clint réalise donc ici la conclusion du genre tout en s’offrant l’un de ses plus beaux rôles. L’ensemble est suffisamment bien fait pour donner un agréable sentiment de déjà vu tout en surprenant du début à la fin.

6 . Heart of the Darkness – Eleanor Coppola, Fax Bahr, George Hicklenlooper

Top 10 des meilleurs films de 1992

Pourquoi ? : Parce que parfois, un film est beaucoup trop grandiose pour se contenter d’être un film. Ce making of d’Apocalypse Now de Francis Ford Coppola réalisé par sa femme comme une occupation durant les long mois de tournage de ce monument du cinéma est probablement plus traumatisant et marquant que le film lui-même car la descente aux enfer que la fiction nous contait est bien plus prenante quand elle se passe aussi dans les coulisses. Ce documentaire nous présente ce qui aurait pût être le testament de Coppola, le réalisateur entament le film en exprimant sa volonté de se suicider et son désespoir face à son incapacité de recréer sa vision artistique. Tour de Babel cinématographique sans commune mesure, Apocalypse Now a été confronté à tous les problèmes qu’un plus peut rencontrer (difficulté de gérer les équipes locales, problèmes de budgets et de délais de production, acteurs blessé, malades ou dépressifs, scénario réécrit en permanence…). Ce documentaire est le récit de ce tournage sans aucune pudeur, tout en nous offrant une immersion incroyable dans l’ambition du réalisateur.

Pages Suivante

Pages:

posted by valmens in Les Top and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam