Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

Mon top 10 2012 – mise à jour

Top 10 monologues of all time J’ai bien conscience qu’il est encore beaucoup trop tôt pour faire ce genre de classement et que je vais le regretter, mais voici tout de même mon Premier top 10 de l’année 2012 !

L’année 2012 n’est pas finie, je le sais bien, et il y a de nombreux films essentiels que je n’ai pas encore vus, mais une chose en amenant une autre, après 2 mois de silence, j’avais le désir intense de redémarrer l’activité de MovieSlayer par un bon vieux top 10 annuel des familles, et aucune envie d’attendre encore au moins deux semaines pour le faire. Voici donc la liste des 10 films que j’ai préférés cette année pour le moment, liste à prendre avec de très grosses pincettes car j’ai vu relativement peu de films cette année (tout juste 50 pour le moment) et que certains absents de ma liste de visionnage sont impardonnables (Starbuck, De rouille et d’os, Elle s’appelle Ruby, Killer Joe, The Hobbit….). Mais voici donc sans plus attendre ce top 10 de mes films préférés de 2012 :

10 . Millenium – David Fincher

Top 10 des meilleurs films de 1990

Pourquoi ? : Fincher est un des réalisateurs les plus impressionnants de la générations actuelle : sa maîtrise technique est toujours mise au service d’un scenario incroyablement béton et de personnages d’une rare complexité. Après l’incroyable Social Network, ce Millenium, un poil plus anecdotique, est pourtant un retour vers les premiers amours du réalisateur : la noirceur de l’âme humaine. D’une classe incroyable dans sa mise en image, ce polar prend aux tripes sans jamais tomber dans la faciliter. Gros bonus : la sublime BO envoutante de Trent Reznor et Atticus Ross.


9 . L’étrange pouvoir de Norman – Chris Butler & Sam Fell

Top 10 des meilleurs films de 1990

Pourquoi ? : Visuellement très soigné, doté d’une histoire surprenante, drôle et poétique, d’une conclusion osée et de personnages drôles, ridicules et attachant à la fois, ce film d’animation est d’autant plus impressionnant qu’il a surpris tout le monde. Quelque part entre Coarlie et L’étrange noël de monsieur Jack, ce film est d’une rare intelligence et déborde de référence sans jamais tomber dans le piège de l’étalage (bonjour Shrek…). A la fois un conte, une comédie horrifique et un hommage au cinéma de genre, L’étrange pouvoir de Norman est Le Film d’animation de l’année.


8 . La chasse – Thomas Vinterberg

Top 10 des meilleurs films de 1990

Pourquoi ? : Sur un sujet délicat et au combien casse gueule Thomas Vinterberg (dont on connaît bien le talent pour l’exploration des travers de la société) parvient à nous pondre un film proprement traumatisant sur la bêtise humaine et la pression de la masse, tout en peuplant son films de personnages attachants et débordant d’humanité. Porté par un Mads Mikkelsen comme d’habitude impeccable, c’est pourtant dans les seconds rôles que se trouve la force de ce film, en particulier Thomas Bo Larsen, Lasse Fogelstrøm et Lars Ranthe. Un film sans artifices ni facilités.

7 . Skyfall – Sam Mendes

Top 10 des meilleurs films de 1990

Pourquoi ? : Parce que ce film parvient tout simplement à refaire de James Bond un évènement cinématographique sans pour autant avoir à brader les fondamentaux de la série comme ce fut plus ou moins le cas dans les épisodes précédents qui, aussi bons étaient-il, avaient oublié que l’agent secret le plus connu d’Angleterre n’était pas un avatar de Jason Bourne. Ici, on renoue avec la classe folle et l’ambiguïté du héros le plus flegmatique de l’histoire du cinéma. En prime, on a droit à l’un des méchants les plus impressionnant de la saga avec un Javier Bardem en furie.

6 . Avengers – Joss Whedon

Top 10 des meilleurs films de 1990

Pourquoi ? : Joss Whedon a enfin conquis Hollywood : le roi des nerd a battue à plate couture le dernier opus de Batman en nous proposant probablement le film de superhéros le plus efficace jamais réalisé (et dont l’exacte opposé du dernier film de Nolan). Débordant d’humour et de décalage, pourvu d’un rythme impeccable et d’une histoire à peu près intéressante, ce film est tellement divertissant qu’on en oublierait les bouses qu’on a du se payer pour le mériter (Thor, Captain America, Hulk, Iron Man II…). Coup de maître de Joss : enfin parvenir à utiliser Hulk sur grand écran. An epic of epic epicness.

Pages Suivante

Pages:

posted by valmens in Les Top and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam