Movie Slayer

Billets d'humeurs cinéphagiques

top 10 des meilleurs films de 1994

Top 10 des meilleurs films de 1994 C’est parti pour le top 10 de mes films préférés de 1994, ceux dont j’ai usé la VHS avant d’acheter le DVD.

C’était il y a 18 ans, et c’était une année importante, comme en témoigne le classement ci dessous. Une fois de plus, je n’ai pas vu tous les films sortis en 1994, et je n’en ai pas la prétention, cependant, j’aimerai tout de même souligner l’absence de 3 films qui auraient probablement pu y être mais que j’ai vu trop jeune (et pas revus depuis) pour honnête les joindre à ce classement : Philadelphia, Short Cuts et Au nom du père. 3 très bon films au demeurant que je n’ai volontairement pas inclus. Pour le reste enjoy :

10 . Quatre mariages et un enterrement – Mike Newell

Top 10 des meilleurs films de 1995

Pourquoi ? : Parce que cette comédie romantique fondamentale des année 90 marque également la naissance d’un pilier du genre : Hugh Grant. Drôle, tendre et original, cette comédie romantique est d’autant plus marquante qu’elle est tout sauf culcul. En prenant comme élément central un groupe d’amis plutôt qu’un couple et en ridiculisant régulièrement les notions traditionnelles du romantisme au cours de nombreux mariages qui jonchent le film, le film s’applique à faire une anti comédie romantique des plus complexe. Riche en second rôles, en répliques cultes et en rebondissements, ce film est un petit chef d’oeuvre du genre qu’il est complexe de ne pas adorer.

9 . The Crow – Alex Proyas

Top 10 des meilleurs films de 1995

Pourquoi ? : Parce qu’en plus d’être des faits divers les plus marquants de la pop culture des années 90 avec l’exécution accidentelle sur le plateau de l’acteur principal Brandon Lee, ce film est aussi et surtout un petit bijou rock et goth qui se savoure sans déplaisir. Avec son imagerie gothico-kitsch et son histoire romantico violente, ce film est surprenant par sa finition visuelle et son rythme à la fois posé et prenant. Même si ce héros manque de faiblesse pour être réellement attachant, le film passe plus de temps à étudier ceux qui l’entoure (ses victimes et ses protégés) conférant au héros un aspect secret et distant des plus mystifiant. Le tout est accompagné d’une superbe BO rock à se pamer (dont le sublime Dead Souls de Joy Division repris ici par Nine Inch Nails), bref tout pour en faire un film culte.

8 . The Mask – Chuck Russell

Top 10 des meilleurs films de 1995

Pourquoi ? : Parce que ce film exubérant et hilarant est autant la naissance cinématographique de Jim Carrey que la démonstration du pouvoir caché des effets spéciaux. Si la première chose qui marque ici est la prouesse technique qui accomplit le petit miracle de transformer notre monde en délire de Tex Avery, The Mask est aussi et surtout pour beaucoup la première occasion de découvrir le talent comique et physique de Jim Carrey. Son rôle de Dr Jeckyll et Mister Hyde nerd est d’autant plus intéressant qu’il offre à l’acteur l’opportunité de montrer les deux facettes de son talents, mais si les années 90 ne retiendront que son excentricité (il faudra attendre The Truman Show, Man on the moon et Eternel sunshine of the spotless mind pour retrouver le Carrey fragile et introverti). Un divertissement explosif et drôle de bout en bout, peuplé de scènes cultes.

7 . Le grand saut – Ethan et Joel Coen

Top 10 des meilleurs films de 1995

Pourquoi ? : Parce que ce film écrit à 6 mains (Sam Raimi s’est joint aux deux frères) est une joyeuse dérive pleine de non sens et d’humour dans un univers a la Capra du meilleurs effet. volontairement absurde et surjouée, cette satire du capitalisme d’une incroyable efficacité est les des film les plus ouvertement comique des frères Coen (avec Arizona Junior). On retrouve les dialogues sicelé des deux frères associé à l’humour glacial et sophistiqué de Sam Raimi, le tout clamé par un casting qui cabotine à merveille : Tim Robins, Jenifer Jason Leigh, Paul Newman

6 . Forrest Gump – Robert Zemeckis

Top 10 des meilleurs films de 1995

Pourquoi ? : Parce que la vie de cet attardé sur fond de fresque historique américaine est probablement ce qui s’est fait de mieux en matière de divertissement grand public cette année là. Guidée par la prestation solide de Tom Hanks et la réalisation experte de Zemeckis qui parvient à donner une réelle cohérence à ce scripte très très dense, Forrest Gump set le couteau suisse du cinéma. Comédie romantique, fresque historique, buddy movie, film de guerre, film comique, road movie, drame, fiction sportive, mocumentaire… ce film revêt de nombreux genre mais ne se perd jamais. En plus d’un BO proprement incroyable (Doors, Lynyrd Kynyrd, janis Joplin…), le film s’offre de fameux seconds rôles (Gary Sinise, Robin Wright, Sally Field…) et devient une référence absolue.

Pages Suivante

Pages:

posted by valmens in Les Top and have No Comments

Place your comment

Please fill your data and comment below.
Name
Email
Website

* Copy this password:

* Type or paste password here:

Your comment
Protected by WP Anti Spam